Diégèse  mardi 22 janvier 2008


ce travail est commencé depuis 2944 jours et son auteur est en vie depuis 17397 jours (32 x 1933 jours)
2008

ce qui représente 16,9225% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Il seront donc à Turin, la ville ésotérique, pointe d'un triangle marqué aussi par Prague et Lyon. Ils vont marcher dans Turin, dormir à Turin et parler, puisque parler est leur mode d'existence, en fait leur seul mode d'existence. http://www.panoramio.com/photo/485301 - Jorge Martinez Rosado -






Je suis déjà venu à Turin. Je me rappelle les rues. Je me rappelle les rues mais je regarde les rues et je n'ai que des souvenirs de nuit. Je n'ai que des souvenirs de nuit, et aussi de l'hiver, et aussi de la pluie et de l'eau acide de la pluie urbaine sur mon visage dans les rues de Turin, la nuit. Je me rappelle. Je me rappelle que je marchais dans les rues de Turin à la recherche de ce que je suis, moi, ce moi que j'ai reconnu. Je marchais jusqu'au jour, jusqu'au jour orangé du matin de la ville urbaine. Je m'enfonçais ensuite dans la fadeur molle du sommeil et de l'atermoiement. J'arrivais tard, arguant de ce que le sommeil m'avait retardé.



C'est donc un recommencement.





Oui. Il y a le commencement et le recommencement. Puis il n'y a que le recommencement, seulement.



2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Seulement. Il y a le commencement et il y a le recommencement. Le jour est orangé. Je cherche ce que je suis, moi, ce moi que j'ai reconnu. L'eau acide de la pluie urbaine. Je regarde les rues et je n'ai que des souvenirs de nuit. La fadeur molle du sommeil et de l'atermoiement. Le sommeil m'avait retardé.