Diégèse  samedi 19 juillet 2008


ce travail est commencé depuis 3123 jours et son auteur est en vie depuis 17576 jours (23 x 133 jours)
2008

ce qui représente 17,7685% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Fallait-il vraiment aller à Vannes ? Il fallait vraiment aller à Vannes. http://www.panoramio.com/photo/4707399 - Sheila&Patrick -





Il n'y a pas vraiment d'absence. Ce n'est qu'une éclipse. Il y a nécessairement toujours quelqu'un. Il y a toujours une parole, un rire, même un sourire parfois.







C'est facile. Mais parfois je vagabonde et j'écris alors des textes que vous ne connaissez pas. Vous demeurez dans l'absence.



Tu gardes bien tes secrets, tes histoires amères et ce pli de la bouche quand tu prononces certains mots et le rythme de tes phrases ralentit, l'hésitation se fait presque perceptible.






J'hésite parfois mais il est absolument impossible que je me trompe puisque je ne le veux pas.




Il oublie encore qu'il peut s'agir d'autre chose que ce qui se gouverne par la volonté.





Je préfère garder mes textes secrets plutôt que de nourrir les commentaires, les plaisanteries, les conversations, le manque de conversations, le manque de plaisanteries.


Tu nous laisseras toujours vraiment sans sommeil.




2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Il est absolument impossible que je me trompe. Il y a nécessairement toujours quelqu'un. Avant de nourrir les commentaires, les plaisanteries, les conversations, le manque de conversations, le manque de plaisanteries. Il oublie encore qu'il peut s'agir d'autre chose que ce qui se gouverne par la volonté. Vraiment sans sommeil. Tu gardes bien tes secrets, tes histoires amères et ce pli de la bouche quand tu prononces certains mots et le rythme de tes phrases ralentit, l'hésitation se fait presque perceptible. Je vagabonde. C'est facile.