Diégèse  lundi 2 juin 2008


ce travail est commencé depuis 3076 jours et son auteur est en vie depuis 17529 jours (3 x 5843 jours)
2008

ce qui représente 17,5481% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth


La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
N'importe où en Bretagne. http://www.panoramio.com/photo/423358 - Marco Ferrari -







Je marche le long de la mer, comme une promenade sans but, mais les mots viennent un à un, inventant une histoire de goémon, un peu de vert et de sable mêlés sur une peau abrasée, les embruns déçus.



Ce devait être une journée calme. C'est une journée d'excitation.





Ce devait être une journée calme. Il ne me semble pas que je puisse jamais me tromper. Je me souviens de soirs où nous hantions la ville surchauffée. Nous passions notre temps à mêler les mots, mêler les voix, mêler les idées.





Vous marchez le long de la mer mais une marche n'a jamais fait un chemin, n'a jamais produit en soi de cheminement.


Nous marchons toujours dans l'attente et à la recherche de l'éclipse, totale ou même annulaire. Mais l'éclipse annulaire lorsqu'elle est observable, sera donc très basse sur l'horizon.







C'est sombre.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


C'est sombre. Une marche n'a jamais fait un chemin, n'a jamais produit en soi de cheminement. Mêler les mots, mêler les voix, mêler les idées. Il ne me semble pas que je puisse jamais me tromper. L'éclipse annulaire lorsqu'elle est observable, sera donc très basse sur l'horizon. Je marche le long de la mer, comme une promenade sans but, mais les mots viennent un à un, inventant une histoire de goémon, un peu de vert et de sable mêlés sur une peau abrasée, les embruns déçus. Je me souviens de soirs où nous hantions la ville surchauffée. Ce devait être une journée calme.