Diégèse  jeudi 5 juin 2008


ce travail est commencé depuis 3079 jours et son auteur est en vie depuis 17532 jours (22 x 32 x 487 jours)
2008

ce qui représente 17,5622% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Nous sommes toujours à Brest. Ils sont toujours à Brest. C'est bien évidemment le port de Brest. http://www.panoramio.com/photo/9560396 - cricrico -





C'est un voyage. ce n'est pas seulement un parcours, et je ne sais pas ce que je vais pouvoir faire avec ce voyage.





Notre conversation s'appesantit de mots à mesure que le soir tombe. À Brest le soir tombe avec les brumes et les oiseaux qui crient une détresse incompréhensible. Les oiseaux crient comme un jour d'éclipse, comme ce jour où "Les extrémités des cornes du soleil étaient alors excessivement aiguës, mais sans déformations apparentes."





Penser l'éclipse, penser à l'éclipse est une erreur car, avec Descartes, je reconnais bien que l'erreur, en tant qu'elle est erreur, n'est pas quelque chose de réel.





L'éclipse n'est pas réelle mais l'horizon est plus proche.


Je me rappelle un voyage dans les rues des villes le lendemain d'une éclipse totale de soleil. Je me rappelle les rues, je me rappelle leur intimité.




2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je me rappelle les rues, je me rappelle leur intimité. Dans les rues des villes le lendemain d'une éclipse totale de soleil. L'horizon est plus proche. Ainsi, je reconnais bien que l'erreur, en tant qu'elle est erreur, n'est pas quelque chose de réel. Les extrémités des cornes du soleil étaient alors excessivement aiguës, mais sans déformations apparentes. Avec les brumes et les oiseaux qui crient une détresse incompréhensible. Notre conversation s'appesantit de mots à mesure que le soir tombe. Je ne sais pas ce que je vais pouvoir faire avec ce voyage.