Diégèse  mardi 10 juin 2008


ce travail est commencé depuis 3084 jours et son auteur est en vie depuis 17537 jours (13 x 19 x 71 jours)
2008

ce qui représente 17,5857% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
C'est la Villeneuve, la banlieue de Brest. http://www.panoramio.com/photo/8911904 - bertho -





Le réel... Il y a les rues et il y a les coins de rues, le coin des rues, qui est le fantasme du double, de la double vision, du double paysage, deux possibilités, deux pistes, parfois l'ombre ou le soleil. C'est le réel. Et puis cesse le réel quand il n' y a plus que l'idée de la rue, l'idée d'une rue vide ou, chez soi, le plafond mansardé de la chambre.





Moi, la plupart du temps, je me souviens de paysages sans importance.





Je regarde et je me trompe. J'écoute et je me trompe. Pourtant, il n'est pas douteux que Dieu aurait pu me créer tel que je ne fisse jamais d'erreur.





Tout invite au calme aujourd'hui. Je cherche un petit restaurant avec des nappes rouges. La journée se détend et se tend au rythme de vos mots.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Quand il n' y a plus que l'idée de la rue, l'idée d'une rue vide. Il y a les rues et il y a les coins de rues, le coin des rues, qui est le fantasme du double, de la double vision, du double paysage, deux possibilités, deux pistes, parfois l'ombre ou le soleil. Tout invite au calme aujourd'hui. Il n'est pas douteux que Dieu aurait pu me créer tel que je ne fisse jamais d'erreur. Le plafond mansardé de la chambre. Je cherche un petit restaurant avec des nappes rouges. La journée se détend et se tend au rythme de tes mots. La plupart du temps, je me souviens de paysages sans importance.