Diégèse  vendredi 2 mai 2008


ce travail est commencé depuis 3045 jours et son auteur est en vie depuis 17498 jours (2 x 13 x 673 jours)
2008

ce qui représente 17,4020% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth


La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Peu importe le lieu, s'il n'y a plus de déplacement. http://www.panoramio.com/photo/713723 - beqirhoxha -






Le voyage est un éloignement du sens vers un autre sens. Si nous restions encore, encore un peu, les mots perdraient tout leur sens, pourraient perdre tout leur sens. Même des mots très simples, des mots très habituels comme le mot rue, comme le mot trottoir perdraient leur sens. Il n'est pas nécessaire que je connaisse la ville à la pointe de chacun de mes doigts. Je penserais connaître la ville et je ne connaîtrais personne et surtout, je ne saurais rien de la tendresse de la ville, de la tendresse des êtres de la ville qui ne seraient dès lors plus que des êtres potentiels.





Et enfin je perçois que l'être objectif d'une idée ne peut pas être produit par un être simplement potentiel.





Descartes, toujours. Les Méditations métaphysiques. Je ne l'avais pas rappelé depuis longtemps. Mais ce n'est pas pour moi important. Mon action sur le réel aura été minime.



Le prochain voyage sera sans doute moins lointain.



Je voudrais savoir où nous allons partir. Je ne veux ni m'éloigner du sens ni m'en approcher. Je voudrais vivre un peu.




2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Un éloignement du sens. Mais ce n'est pas pour moi important. Encore, encore un peu, et les mots perdraient tout leur sens, pourraient perdre tout leur sens. Et enfin je perçois que l'être objectif d'une idée ne peut pas être produit par un être simplement potentiel. De la tendresse. Le prochain voyage sera sans doute moins lointain. À la pointe de chacun de mes doigts. Mon action sur le réel aura été minime.