Diégèse  mardi 6 mai 2008


ce travail est commencé depuis 3049 jours et son auteur est en vie depuis 17502 jours (2 x 3 x 2917 jours)
2008

ce qui représente 17,4209% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth


La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Et même dans le soleil, en Bretagne, il y a de la brume. http://www.panoramio.com/photo/115329 - Derk uil -





C'est pour cela. C'est juste pour cela. Comme la nuit venait, je suis parti, impatient de sortir, d'imaginer une autre vie où cela ne se passerait pas de cette façon presque brutale, commandée, abrutie. Je sais que j'arriverai j'arriverai dans la nuit, incapable de distinguer, même la brume. Je vais essayer de changer, d'acquérir de nouvelles compétences de vie.






Et je ne dois pas croire que peut-être les choses qui me manquent sont plus difficiles à acquérir que celles qui sont déjà en moi.



Des mots.






Mais il n'y a jamais que des mots. Que peut-il y avoir d'autre que des mots ?



Il y a autre chose que les mots. Il y a des événements qui ne sont pas uniquement des événements linguistiques. Il peut même se passer quelque chose. Une promenade. Une rencontre sur un chemin. Un salut, ce salut qui déjoue la crainte, la crainte obscure venue de l'enfance.



Et puis après il n'y a que les mots. Je sais qu'il y a de la solitude dans l'avenir.




2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Il y a de la solitude dans l'avenir. Il peut même se passer quelque chose. Le salut déjoue parfois la crainte, la crainte obscure venue de l'enfance. Et je ne dois pas croire que peut-être les choses qui me manquent sont plus difficiles à acquérir que celles qui sont déjà en moi. Des mots. J'arriverai dans la nuit, incapable de distinguer, même la brume. Impatient de sortir, d'imaginer une autre vie où cela ne se passerait pas de cette façon presque brutale, commandée, abrutie. Comme la nuit venait, je suis parti.