Diégèse  jeudi 8 mai 2008


ce travail est commencé depuis 3051 jours et son auteur est en vie depuis 17504 jours (25 x 547 jours)
2008

ce qui représente 17,4303% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth


La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
C'est toujours la même chapelle. http://www.panoramio.com/photo/3740932 - eSHa -







Tu pourrais écrire des souvenirs d'enfance.


Je me rappelle un jour, la bille était restée dans la gouttière.





Tu pourrais écrire que l'on ne change pas avec le temps.



Je n'échappe pas à la force de ces raisons en supposant que j'ai peut-être toujours été tel que je suis à présent.





Tu pourrais écrire que le temps passe.



Le souvenir des morts se dissout dans la mort. Il faut laisser loin le cortège de leur souvenir. Les dates ne disent pas davantage.





Tu pourrais écrire un texte de promenade, une promenade de conversation et d'arrêts.






Mais je vous regarde jouer sans fin les jeux de la conversation et du commentaire. Je suis frappé par la présence intense de l'absence. Pour un peu, je ne pourrais plus écrire au contact de cette absence-là.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Laisser loin le cortège. C'est la présence intense de l'absence. Le souvenir des morts se dissout dans la mort. Je n'échappe pas à la force de ces raisons en supposant que j'ai peut-être toujours été tel que je suis à présent. Les dates ne disent pas davantage. Je les regarde jouer sans fin les jeux de la conversation et du commentaire. Une promenade de conversation et d'arrêts. Je me rappelle un jour, la bille était restée dans la gouttière.