Diégèse  vendredi 9 mai 2008


ce travail est commencé depuis 3052 jours et son auteur est en vie depuis 17505 jours (32 x 5 x 389 jours)
2008

ce qui représente 17,4350% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth


La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Ce sont toujours les mêmes figures qui reviennent et ce sont aussi les mêmes obsessions. http://www.panoramio.com/photo/2446578 - René and Cynthia Len -





Je regarde toute cette absence.






En effet, tout le temps de la vie peut être divisé en d'innombrables parties, dont chacune ne dépend en aucune façon des autres.



C'est aussi comme le jour, comme le petit matin du jour, et la mort du petit matin dans la lumière.



Le terrain de la vie est ouvert tous les jours et libre d'accès. Mais ce n'est pas vrai.





Le terrain de la vie est ouvert tous les jours et libre d'accès. Mais ce n'est pas vrai.



Pendant un temps, cela m'aurait inquiété, cela m'a amusé. Je ne voulais pas m'arrêter. Je voulais recommencer.







Il y aurait l'idée d'une éclosion, il y aurait l'idée que du texte viendrait soudain quelque chose de plus fort, une plus grande force, quelque chose qui retiendrait la main, qui retiendrait le souffle.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Les lieux qui te connaissent maintenant. Il y aurait l'idée d'une éclosion, il y aurait l'idée que du texte viendrait soudain quelque chose de plus fort, une plus grande force, quelque chose qui retiendrait la main, qui retiendrait le souffle. La mort du petit matin dans la lumière. En effet, tout le temps de la vie peut être divisé en d'innombrables parties, dont chacune ne dépend en aucune façon des autres. Le terrain est ouvert tous les jours et libre d'accès. Je regarde toute cette absence. Je ne voulais pas m'arrêter. Pendant un temps, cela m'aurait inquiété, cela m'a amusé.