Diégèse  lundi 17 mars 2008


ce travail est commencé depuis 2999 jours et son auteur est en vie depuis 17452 jours (22 x 4363 jours)
2008

ce qui représente 17,1843% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Ce sont les ruines d'Ansedonia. Ce sont n'importe quelles ruines. http://www.panoramio.com/photo/1759114 - xisidoro -







Peut-être aussi y a-t-il en moi quelque autre faculté, qui ne m'est pas encore connue.





Il y a cette faculté particulière de se promener dans les ruines et les ruines sont toujours les ruines du souvenir.



Je me souviens de l'Orient. C'est  le pays des ruines. Et puis on m'a dit qu'il fallait laisser l'Orient, un peu d'orient encore, laisser un peu d'orient, pour plus tard, pour la fatigue. Maintenant, je ne sais plus que faire pour le reste de mon temps.



Les ruines, c'est la ville cachée, la fausse ville. C'est la ville qui fait Un autre mauvais coup d'oubli.





Il n'y a pas que l'oubli. Je me rappellerai bien combien tu m'as fatigué et tu m'as donné à douter.






C'est curieux cette conversation. C'est presque romanesque. Je pourrais faire basculer le texte dans n'importe quel genre.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je ne sais plus que faire pour le reste de mon temps. Je pourrais faire basculer le texte dans n'importe quel genre. Laisser l'Orient, un peu d'orient encore, laisser un peu d'orient, pour plus tard, pour la fatigue. Peut-être aussi y a-t-il en moi quelque autre faculté, qui ne m'est pas encore connue. Un autre mauvais coup d'oubli. Les ruines sont les ruines du souvenir. Je me rappellerai bien combien tu m'as fatigué et tu m'as donné à douter. La ville cachée, la fausse ville.