Diégèse  samedi premier novembre 2008


ce travail est commencé depuis 3228 jours et son auteur est en vie depuis 17681 jours (17681 = nombre premier)
2008

ce qui représente 18,2569% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Strongoli, comme le nom d'un plat italien que l'on ne connaissait pas. http://www.panoramio.com/photo/7195648 - LucaLagona -






Mais nous n'avons rien fait. Nous n'avons encore rien fait. Nous n'avons fait que des phrases.






Heureusement que toutes les phrases ne se valent pas. Pour l'éternité, toutes les phrases ne se valent pas.




L'éternité ne commence pas. Il s'est bien passé quelque chose en dehors de l'éternité. Je savais ce qui allait se passer.


Il n'y a pas de satisfaction, il n'y a aucun plaisir à avoir raison, à avoir eu raison de penser, de penser et d'écrire que ce qui se passait, que ce qui allait se passer. Il n'y a jamais de satisfaction. Les villes savent à l'avance qu'elles vont subir des catastrophes. Les humains aussi et même les personnages.





Très vite les villes s'habituent à être vulnérables, à se donner des airs angoissés, à écouter les nouvelles avec un peu plus de calme qu'auparavant. Tu verras.






Mais nous sommes à Strongoli et la ville citadelle de Strongoli se rappelle toujours l'Argonaute qui l'a fondée et l'on raconte que la muraille cache la formule magique, gravée, qui assure la paix éternelle.




La nature nous enseigne faussement le sentiment d'éternité. Cette nature enseigne bien à fuir ce qui apporte le sentiment de douleur et à rechercher ce qui apporte le sentiment de plaisir, et choses semblables. Pourquoi donc n'enseigne-t-elle pas à fuir le sentiment d'éternité ?


Quand je pense à cela, je me couche comme on couche un enfant trop nerveux.


 


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


L'éternité ne commence pas. Heureusement que toutes les phrases ne se valent pas. Il n'y a pas de satisfaction, il n'y a aucun plaisir à avoir raison, à avoir eu raison de penser, de penser et d'écrire que ce qui se passait, que ce qui allait se passer. Ainsi cette nature enseigne bien à fuir ce qui apporte le sentiment de douleur et à rechercher ce qui apporte le sentiment de plaisir, et choses semblables. Tu verras. La ville citadelle de Strongoli se rappelle toujours l'Argonaute qui l'a fondée et l'on raconte que la muraille cache la formule magique, gravée, qui assure la paix éternelle. Très vite les villes s'habituent à être vulnérables, à se donner des airs angoissés, à écouter les nouvelles avec un peu plus de calme qu'auparavant. Je me couche comme on couche un enfant trop nerveux.