Diégèse  mercredi 26 novembre 2008



ce travail est commencé depuis 3253 jours et son auteur est en vie depuis 17706 jours (2 x 3 x 13 x 227 jours)
2008

ce qui représente 18,3723% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Canicatti comme chiens et chats. http://www.panoramio.com/photo/8497403 - ausciab -





Mais je ne me souviens de rien. Canicatti se lève sans moi, se réveille en Sicile comme je me réveille ailleurs, joue un peu d'un automne sicilien qui ne restera dans aucune mémoire, qui tremble un peu de vent, de pluie, et de l'ennui fade des fins d'année qui approchent. Alors, je pars tôt pour ne pas te rejoindre.






La mémoire est quelquefois trompeuse.



Il n'y a pas vraiment d'autres catastrophes à ma nouvelle solitude.



Je préfère rester seul. Quand on est seul, on peut alors raconter ce qui passe par la tête, ce que l'on ne dirait pas.





Non. Je ne crois pas à cette fable de la solitude et de sa liberté. Comme la mémoire, la solitude est quelquefois trompeuse.






Parfois je me demande s'il faut continuer. Parfois, je me demande vraiment s'il faut continuer vraiment. Mais je sais bien qu'il faut continuer.




Quand je me demande s'il faut continuer, je pense longtemps à cette image, qui est une image d'été, qui est l'image d'un temps qui n'a jamais existé et qui m'apaise par son inexistence même.
 


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je pense longtemps à cette image. Mais je sais bien qu'il faut continuer. On peut alors raconter ce qui passe par la tête, ce que l'on ne dirait pas. Quelquefois trompeuse. Non. Canicatti se lève sans moi, se réveille en Sicile comme je me réveille ailleurs, joue un peu d'un automne sicilien qui ne restera dans aucune mémoire, qui tremble un peu de vent, de pluie, et de l'ennui fade des fins d'année qui approchent. Il n'y a pas vraiment d'autres catastrophes à ma nouvelle solitude. Je pars tôt pour ne pas te rejoindre.