Diégèse  samedi 4 octobre 2008



ce travail est commencé depuis 3200 jours
et son auteur est en vie depuis 17653 jours (127 x 139 jours)
2008

ce qui représente 18,1272% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Ankara, comme ailleurs.








Tu ne le sais pas mais je passe mon temps à annoncer tes géométries.


Je sais que tu travailles quand je disparais dans un sommeil sans rêve, sans trêve.





Tu es le seul ici à pouvoir encore dormir. On éteint la lumière et l'on ne dort pas.





C'est vrai. Nous ne pouvons pas dormir. On peut éteindre la lumière et ne pas pouvoir dormir. Et puis il y a cette crainte du temps à venir, mais tout le temps est à venir.



Pourrions-nous aussi, encore, apprendre quelque chose sur la vérité des choses sensibles ? Est-ce que tu aimes Ankara ?



Je ne sais rien d'Ankara. Ankara ne m'arrête pas, ni les murs, ni les banlieues. Je me rappelle seulement, sur une place, une femme espagnole émue comme un jour de sacre. Je ne me rappelle plus ce qui la touchait autant. Peut-être l'éclipse. Peut-être l'éclipse en 1999, à Ankara. Mais je croyais être à Istanbul.








 



2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Nous ne pouvons pas dormir. On peut éteindre la lumière et ne pas pouvoir dormir. Une femme espagnole émue comme un jour de sacre. La vérité des choses sensibles. Annoncer tes géométries. Ankara ne m'arrête pas, ni les murs, ni les banlieues. Je disparais dans un sommeil sans rêve, sans trêve. Et puis il y a cette crainte du temps à venir, mais tout le temps est à venir.