Diégèse  samedi 11 octobre 2008



ce travail est commencé depuis 3207 jours
et son auteur est en vie depuis 17660 jours (22 x 5 x 883 jours)
2008

ce qui représente 18,1597% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
C'est toujours Istanbul qui propose la ville comme la ville.







Je ne suis pas distincte de mon corps mais je vis une vie sans images.


Tu apparais parfois sous les lumières d'éclairage public et tu portes alors la limite dans le temps et dans l'espace.





Songeons aux facultés d'imaginer et de sentir. Ça ne devrait pas énerver, ni même agacer, puisque c'est normal, puisque c'est attendu, puisque c'est logique.



Mais c'est énervant d'attendre.





Attendre quoi ?



Attendre de toi l'enfance comme on attend longtemps, comme on attend toujours.







Je voudrais que vous arrêtiez de faire comme des enfants. Je voudrais que vous cessiez de faire semblant de souhaiter une fiction normale, que vous cessiez de faire semblant de jouer dans une fiction télévisée, une fiction filmée, une fiction écrite.
 


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je voudrais que vous arrêtiez de faire comme des enfants. Je voudrais que vous cessiez de faire semblant de souhaiter une fiction normale, que vous cessiez de faire semblant de jouer dans une fiction télévisée, une fiction filmée, une fiction écrite. Ça ne devrait pas énerver, ni même agacer, puisque c'est normal, puisque c'est attendu, puisque c'est logique. Songeons aux facultés d'imaginer et de sentir. La limite dans le temps et dans l'espace. Attendre de toi l'enfance comme on attend longtemps, comme on attend toujours. Une vie sans images. Les lumières d'éclairage public.