Diégèse  mercredi 3 septembre 2008


ce travail est commencé depuis 3169 jours et son auteur est en vie depuis 17622 jours (2 x 32 x 11 x 89 jours)
2008

ce qui représente 17,9832% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Nous ne saurons jamais rien de Freyming-Merlebach en Moselle. http://www.panoramio.com/photo/1544064 - beauphil57 -






Il y a pourtant tant de mots à écrire, tant d'histoires à raconter, tant de moments à relater. Il y a par exemple, ce moment délicieux qui raconte que le soir de la ville commence et que si l'on veut, ce moment-là peut se dilater pendant toute la nuit, dans un désir de ne jamais finir.



Il y a les villes que l'on peut raconter. Ce soir, ici, à Freyming-Merlebach en Moselle, les rues défilent d'une façon nouvelle. Je suis plus proche des odeurs de la ville et cela va un peu lentement et j'ai un peu peur, encore un peu peur, toujours. Je distingue à peine les lampadaires après la modération de métal des câbles.






Je ne sais pas de quelle ville il s'agit, on ne sait pas, je ne sais pas de quelle ville il s'agirait. Mais maintenant je peux avoir d'innombrables connaissances tout à fait certaines. sur beaucoup d'autres choses, qui, dès lors, pourraient aussi être racontées.





Il n'y a pas d'histoire à raconter. Vous savez cependant de quel texte il s'agit. Il n'y a jamais d'histoires à raconter. Les journaux le notent. Sans jamais cesser d'en inventer.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je ne sais pas de quelle ville il s'agit, on ne sait pas, je ne sais pas de quelle ville il s'agirait. Vous savez cependant de quel texte il s'agit. Les journaux le notent. Mais maintenant je peux avoir d'innombrables connaissances tout à fait certaines. Après la modération de métal des câbles. Je suis plus proche des odeurs de la ville et cela va un peu lentement et j'ai un peu peur, encore un peu peur, toujours. Les rues défilent d'une façon nouvelle. Moment délicieux qui raconte que le soir de la ville commence et que si l'on veut, ce moment-là peut se dilater pendant toute la nuit, dans un désir de ne jamais finir.