Diégèse  mercredi 24 septembre 2008



ce travail est commencé depuis 3190 jours et son auteur est en vie depuis 17643 jours (3 x 5881 jours)
2008

ce qui représente 18,0808% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Ce doit être près de Rila et si ce n'est pas près de Rila, je ne sais pas où c'est. http://www.panoramio.com/photo/1360973 - marco106-To -






La journée s'est passée douce mais je suis si seul que le temps ne compte plus.





Tu dis cela avec une insistance douloureuse comme si tu pouvais décider sans rien faire que tout cela ne reviendrait plus.



Cela sera comme ça maintenant, dans une solitude choisie et déterminée.



Tu es l'horoscope de ta solitude comme je suis, par une sorte de droit spécial, l'horoscope de mon oubli.







La solitude, l'oubli, c'est le corps du texte. Mais il suffit d'une phrase de trop pour que la solitude s'efface, que la solitude se peuple et que la littérature sombre.
 


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Une insistance douloureuse. C'est le corps du texte. Il suffit d'une phrase de trop. Par une sorte de droit spécial. Tu es l'horoscope. Je suis si seul que le temps ne compte plus. Décider sans rien faire que tout cela ne reviendra plus. Cela sera comme ça maintenant, dans une solitude choisie et déterminée.