Diégèse  dimanche 9 août 2009


ce travail est commencé depuis 3509 jours
et son auteur est en vie depuis 17962 jours (2 x 7 x 1283 jours)
2009

ce qui représente 19,5357% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Gustav
Je reviens toujours à Venise. J'en reviens toujours à Venise. Je n'ai pas trouvé d'autres villes où l'absence de mes souvenirs d'avant me pèse si peu. Venise est le réceptacle de la mémoire de ce monde, une mémoire littéraire un peu compassée, un peu troublée et qui vit doucement l'absence de son absence. Parce qu'il n'y a pas que le temps, il y a aussi l'espace, tout l'espace, tout cet espace et toutes les promenades, toutes les promenades de Venise à Venise.

Il n'y a pas que Venise, à la réflexion, qui tue le manque de souvenirs. Il y a aussi l'océan. Alors je fais venir la mer et même l'océan et je fais venir l'océan tout entier et le bruit de l'océan et tout le bruit, l'entièreté du bruit océanique, le bruit additionné de toutes les vagues sur toutes les côtes et sur toutes les coques aussi des navires au port et des navires en mer. La mer tremblée par le vent.

 






2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000