Diégèse  samedi 22 août 2009


ce travail est commencé depuis 3522 jours
et son auteur est en vie depuis 17975 jours (52 x 719 jours)
2009

ce qui représente 19,5939% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Gustav
Je ne me souviens pas. Je ne sais pas combien de fois j'ai pu prononcer cette phrase depuis mon éclipse. L'absence entraîne l'absence, comme le manque apporte le manque et l'oubli produit l'oubli, et s'étend, et s'étale. Il n'y a pas d'immunité possible à l'oubli, à l'absence et au manque. La mémoire est un palliatif incertain et peu fiable. Elle fait semblant d'engranger. Elle promet de faire fructifier et d'un coup, au moment même où le souvenir pourrait être de quelque utilité, n'importe quel petit souvenir comme le nom d'une place, d'une rue, d'un auteur, d'un objet usuel mais peu commun, la mémoire lâche, se dérobe, rend un signe effacé déjà et revient quand on n'a plus besoin d'elle. Ne plus avoir recours à la mémoire, même si ce n'est pas volontaire, est une façon commode de mépriser cet outil trop imparfait.
 






2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000