Diégèse  samedi 29 août 2009


ce travail est commencé depuis 3529 jours
et son auteur est en vie depuis 17982 jours (2 x 35 x 37 jours)
2009

ce qui représente 19,6252% de la vie de l'auteur

hier

L'atelier du texte demain





Gustav
Je ne travaille plus. Mon travail de comédien, c'était d'abord user de ma mémoire. Dès lors que je n'ai plus de mémoire, je ne peux plus faire ce travail. Et puisque je ne travaille plus, je ne sais plus ce que sont les vacances. L'idée de vacances devient une idée qui ne s'applique qu'à autrui. Je regarde les gens dont tout dit qu'ils sont en vacances. Ils ont mis des vêtements de vacances. Ils ont adopté une démarche de vacanciers, comme si les vacances-mêmes entravaient leurs pas. Aux terrasses des cafés, ils ont des conversations de vacances et, le plus souvent, ils parlent du temps où ils ne sont pas en vacances, avec un espoir à peine dissimulé que le temps normal du travail revienne, que la vie normale de travail réajuste leurs pas. Ils parlent de leurs souvenirs de vacances et du temps qu'il fait et du temps qu'il fera.

Moi je ne connais plus que les saisons. C'est encore l'été puis ce seront les automnes, l'automne de l'été et puis l'automne de l'hiver. Les enfants essaieront leurs cris de plage dans les cours d'école. Il fera plus froid et les arbres changeront de couleur et cela n'aura pas d'autre importance que de dire le temps qu'il fait. Et l'on m'opposera sans doute que j'ai été fait tel que j'aurai existé pour l'éternité et que mon existence ou ma non-existence ne sont rien et tout à la fois dans le temps qui passe et dans le temps qu'il fait.

Il y a de la chance à l'oubli, désormais, infini.


2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000