Diégèse dimanche 13 décembre 2009



ce travail est commencé depuis 3635 jours (5 x 727 jours) et son auteur est en vie depuis 18088 jours (23 x 7 x 17 x 19 jours)
2009

ce qui représente 20,0962% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





« Ce qui est désiré, c'est une distance qui ne casse pas l'affect. Cette quadrature du cercle, une distance qui ne brise pas, ou qui n'uniformise pas l'affect. l'expression pathos des distances, me paraît une très belle expression, dans la mesure où elle fonctionne un peu comme quelque chose de presque impossible à réaliser : une distance pénétrée irriguée de tendresse un pathos ou entrerait à la fois de l'éros et de la sophia. »
Roland Barthes - Collègue de France - Comment vivre ensemble

Daniel
Les soirs se ressemblent. Je me rappelle la voix de Roland Barthes terminant ce cours en 1976 par l'aveu que le soir est de l'angoisse pure. Si je poursuivais aujourd'hui son fantasme, j'imaginerais que la société humaine est la société humaine car nous nous retrouvons le soir, parce que nous nous cherchons désespérément le soir, parce que le soir nous rassemble. Ainsi, même sans mémoire, même sans souvenir, même dans l'ascèse de tout souvenir nostalgique, il y aurait ce grand trouble anthropologique du soir, du jour qui s'absente, de la température qui baisse et de l'image de l'autre à jamais estompée à mesure que le solstice approche.

Je suis à Marina di Ascea. Je regarde les passants qui ne savent rien.
 






2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000