Diégèse  samedi 3 janvier 2009


ce travail est commencé depuis 3291 jours (3 x 1097 jours)
et son auteur est en vie depuis 17744 jours (24 x 1109 jours)
2009

ce qui représente 18,5471% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Noëmie
Je n'aurais pas dû accepter d'assurer le service textuel des premiers 91 jours de l'année. Ce sont les plus difficiles. Les souvenirs du voyage avec Gustav et Mathieu, du voyage de toute une année, du voyage d'une année entière, de cette longue année entière, sont encore très présents et avec eux nos vies entrelacées.
Je n'ai pas envie de me présenter, de m'expliquer. Ils sont encore là et j'ai l'impression que je ne saurais me présenter, que je ne saurais m'expliquer que contre eux.
Il était prévu en 2006 que je ne sois qu'un personnage secondaire. Je ne me suis souvent exprimée que par des citations, tronquées, détournées, des Méditations métaphysiques de Descartes. C'est ce qui donne parfois à mon expression une tournure un peu désuète et un peu maniérée. Mais pourtant, j'ai dans l'esprit, fixée depuis longtemps, une certaine opinion selon laquelle... ce serait amusant, ce pourrait être amusant si je pouvais seulement maîtriser un peu mieux ces phrases, le texte.
Je ne suis pas certaine de m'habituer à la solitude. Les paysages sont parsemés de panneaux invisibles qui dénoncent mon isolement. La solitude même tue la nostalgie, tue le texte. Si j'étais accompagnée, je pourrais m'échapper et dans ces moments retranchés, me souvenir et même me souvenir. Livrée, entièrement livrée à la mémoire, je ne me souviens de rien sinon que je suis seule.
 


2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000