Diégèse  lundi 12 janvier 2009


ce travail est commencé depuis 3300 jours et son auteur est en vie depuis 17753 jours (41 x 433 jours)
2009




hier
L'atelier du texte demain





Noëmie
Je dois me souvenir de ce départ vers l'Italie. Cette frontière italienne est floue. J'étais déjà en Italie et je n'étais pas encore en Italie. Les paysages gardent la mémoire d'autres appartenances, d'autres envies de voyage, d'autres envies. Je ne me rappelle pas exactement du départ. Ce départ particulier se confond avec tous les autres départs. Je ne me souviens pas de mes compagnons. Je ne me souviens jamais que de ma solitude. Je crois que rien n'a jamais existé de ce que me représente la mémoire menteuse. Nous partions. Nous connaissions exactement toutes les étapes du voyage. elles étaient fixées depuis plusieurs années. elles étaient fixées depuis 2002. Nous pouvions suivre sur les cartes routières toutes les étapes de toute une année. Nous irons en Inde aussi, plus tard, au printemps. Ce sera d'abord un hiver italien. Gustav avait fait le voyage auparavant. Le voyage était une thérapie du souvenir. Il ne se souvenait de rien. Il ne se souviendra de rien. Il a une mémoire en morceaux. Bientôt, il n'y aura plus que l'absence. L'histoire ne se construira donc pas sur sa mémoire.
 







2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000