Diégèse  mardi 27 janvier 2009


ce travail est commencé depuis 3315 jours et son auteur est en vie depuis 17768 jours (23 x 2221 jours)
2009




hier
L'atelier du texte demain





Noëmie
Nous étions ce soir-là tout près d'Asti et tout près du repos, tout près de ce repos particulier du voyage, envahis de cette fatigue particulière du voyage, entre cette fatigue, qui n'est pas une fatigue et ce repos, qui n'est pas un repos et qui n'est pas encore un récit, qui ne sera jamais vraiment un récit. Nous dissipions nos personnages dans des promenades qui se terminaient à la nuit.
C'est à Asti que nous avons commencé à penser à la fatigue. C'est à Asti que nous avons commencé à parler de la fatigue. C'est depuis Asti que mes neurones fatigués marquent une sarabande d'images et de contrariétés qui ajoutent à la fatigue jusqu'à l'épuisement.
Nous aurions pu ne pas voyager vraiment. Nous aurions pu imaginer le voyage. Nous aurions pu avoir la puissance d'imaginer, la puissance même d'imaginer, d'imaginer le soir, d'imaginer le soir sombre dans une ville, dans une autre ville et cette ville est italienne, cette ville pourrait être italienne. Qui sait vraiment si nous sommes vraiment liés à Asti...
 






2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000