Diégèse  dimanche 19 juillet 2009


ce travail est commencé depuis 3488 jours et son auteur est en vie depuis 17941 jours (7 x 11 x 233 jours)
2009

ce qui représente 19,4415% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Gustav
J'ai donc demandé à mes coéquipiers employés, Mathieu et Noëmie ce dont ils se souvenaient de l'éclipse de 1999, où ils étaient alors et avec qui. Je n'ai obtenu que des bribes de leur mémoire. Noëmie était loin de la bande de centralité, en Espagne, en vacances et elle se souvenait avoir cherché un journal en français pour lire les récits des journalistes. Elle avait regardé les photographies. Elle n'avait pas davantage de souvenirs. L'information aussi est un fantasme. Elle était amoureuse et au début de cet amour du milieu de l'été. Mathieu avait voulu aller vers Compiègne pour regarder l'éclipse à son comble. Il n'était jamais arrivé. Il se souvenait de files de voitures sur l'autoroute du Nord, comme dans un film d'apocalypse moderne. Le ciel s'était obscurci lorsqu'il arrivait à la hauteur de l'aéroport de Roissy. Il n'y avait pas d'avion dans le ciel.

Je ne pouvais pas retrouver ma mémoire éclipsée à partir de l'éclipse de leurs souvenirs tronqués et déceptifs. L'éclipse était absente, mais il n'y avait pas vraiment d'absence. Pourtant le mouvement fébrile des cartes m'a porté sur un point, en France. Elle était donc présente, encore. Reste à savoir qui ce serait et quelle serait la raison, la raison véritable, la raison inconditionnelle, la raison, la terrible raison de sa présence. Je voudrais aujourd'hui pouvoir interroger encore Mathieu sur l'éclipse. Et on verrait s'il s'avisait de résister.
 



2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000