Diégèse  jeudi 4 juin 2009


ce travail est commencé depuis 3443 jours et son auteur est en vie depuis 17896 jours (23 x 2237 jours)
2009

ce qui représente 19,2389% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Mathieu
Malheureusement, je me suis aperçu qu'il était plus facile d'effacer, d'effacer un peu, d'effacer à demi les souvenirs agréables. Si je prends, par exemple, l'expression commune "déjeuner de soleil" qui évoque des repas de printemps ou d'été dans des jardins, avec des nappes fleuries, à des terrasses de brasserie, et du vin frais, et des rires, et ce sentiment de connivence amicale, et le regard qui s'échappe vers la douceur du temps, si je prends ces moments, je peux me concentrer jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que l'idée de bonheur. Il est toujours beaucoup plus facile d'oublier un de ces moments alors qu'un impair, même le plus ténu, même le plus léger, même sans aucune conséquence, reste gravé, pesant, et peut revenir de façon obsédante.

Mais le voyage aide à cette opération d'oubli. le voyage, ce monologue du souvenir, de la mémoire, de ce mixte entre l'espace, le temps, la fiction, le réel, le réel jamais réel, le souvenir jamais fixé.
 





2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000