Diégèse  lundi 8 juin 2009


ce travail est commencé depuis 3447 jours et son auteur est en vie depuis 17900 jours (22 x 52 x 179 jours)
2009




hier
L'atelier du texte demain





Mathieu
C'est sans doute ainsi que la question de la mémoire peut être résolue provisoirement, par l'idée que ce dont on ne se souvient pas rejoint tout ce que l'on n'a pas vécu et que c'est infiniment plus grand que ce que l'on a vécu et que ce dont on se souvient. Ainsi, se souvenir ou pas n'a que peu d'importance et l'on peut alors laisser s'imprimer ou non les souvenirs, sans choisir, sans chercher à se rappeler et mêler de temps en temps quelques impressions du passé avec ce qui n'est jamais complètement présent. et puis un souvenir inventé vaut bien un souvenir réel. j'invente une foule en colère, avec la foule arrive le bruit et vient ensuite une déflagration. Je n'ai jamais vécu cette scène. Cela entrera cependant dans mes souvenirs.
 






2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000