Diégèse  lundi 19 octobre 2009


ce travail est commencé depuis 3580 jours
et son auteur est en vie depuis 18033 jours (3 x 6011 jours)
2009




hier

L'atelier du texte demain





Daniel
Est-ce que toute méditation dérive vers une méditation sur la mort ? Ce voyage grec me porte à la méditation et au calme. Mais le calme est une illusion sentimentale. Je pense alors à la mort, et je pense à la beauté. Les Anciens pensaient que les paysages étaient immortels. Nous savons que les paysages meurent et nous savons même les tuer. Les Anciens pensaient aussi que la terre était éternelle, avec le ciel. Nous savons qu'il n'en est rien. Et c'est au moment où nous savons que tout, jusqu'à l'univers, est mortel que la notion d'éternité peut enfin prendre sens. Et moi, sur une route grecque, entre ce "jamais plus" et ce "toujours" interdit, je retrouve la nostalgie des personnages, la tentation de la nostalgie
 



2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000