Diégèse  samedi 5 septembre 2009


ce travail est commencé depuis 3536 jours
et son auteur est en vie depuis 17989 jours (17989 = nombre premier)
2009




hier

L'atelier du texte demain





Gustav
Je ne peux pas savoir à quoi j'attachais mon regard quand j'avais encore des souvenirs. Je ne peux pas savoir, même, sur qui s'attachait mon regard quand j'avais des souvenirs. Je mesure, par défaut, la part du souvenir dans le désir, dans l'intérêt, dans la construction du désir, dans la construction de l'intérêt pour l'autre, pour autre chose, pour le tout autre et pour aussi le tout autre chose. Je regarde le soleil. Sans souvenir le soleil n'est que le soleil. Je remarque que la rue est plus tranquille. Les gens ne travaillent pas aujourd'hui et la rue est plus tranquille. Je regarde, je ne sais pas bien ce que je vois et la rue tranquille, cette mouvance, cette incertitude, et les soleils fabriquent pour moi des taches colorées. Et qu'est que je pourrais faire d'autre ?
 






2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000