Diégèse  lundi 16 août 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3881 jours et son auteur est en vie depuis 18334 jours (2 x 89 x 103 jours)
2010

ce qui représente 21,1683% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 8 décembre 1979
"Des paperolles, n'est-ce pas, encore des paperolles,
encore des paperolles, voilà ce qu'il pouvait faire avec l'œuvre."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Dans une fiction, et tout texte n'est-il pas par nature une fiction, le "je" n'a pas d'accès privilégié au réel, pas plus que le "tu". Ainsi pour le lecteur, un "je t'aime" est-il traduit par un "il ou elle l'aime". Tout cela est évident. Je fais cependant le pari qu'il demeure pour le lecteur, toujours, quelque chose du "je" et quelque chose du "tu", irréductible au dispositif textuel qui ne l'engage pas et que cette porosité des pronoms personnels, cette mixité des voix fait la magie de la lecture. Sans doute faut-il encore pour cela que cette porosité même soit le ferment de l'écriture et que ce "je t'aime" soit à l'évidence un "il ou elle l'aime" mais dans une ambiguïté propice au fantasme.
Barthes pense que si Proust avait vécu plus longtemps après la fin de La Recherche, il n'aurait pas écrit autre chose mais aurait continué d'ajouter des paperolles au texte établi. Il en veut pour preuve que le dernier mot que Proust eût écrit aura été "Forcheville", "personnage assez secondaire", dit-il. Mais je peux aussi rêver que Proust aurait ajouté à l'ajout en faisant fonctionner son système de personnages et pour cela Forcheville n'était pas un mauvais candidat. Époux d'Odette de Crécy précédemment mariée avec Swann, il est celui qui fait le lien entre le côté de chez Swann et le côté des Guermantes, il est le beau-père de Gilberte et à ce titre celui de Saint-Loup qui l'a épousée. Je peux alors imaginer sans preuve que Proust abandonnant le narrateur Marcel aurait pu réécrire La Recherche en en multipliant les voix et qu'une de ces voix aurait pu être celle de Forcheville.
 
Mais des paperolles, encore des paperolles... C'est plus probable.
Le vent n'est pas avec moi. Le vent n'est pas avec toi. Il est solitude. Il ne nous connaît pas. Il est son semblable et ne sait rien en cela de l'amour. La mer n'est pas avec moi. La mer n'est pas avec toi. Elle ne sait rien du vent, elle ne sait rien du monde. Elle ne sait rien de toi quand elle me prend ma caresse.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Et je l'embrasserais et ce serait quelqu'un d'autre. Je ne me souviens pas de mes rêves.
C'est une raison, ce contrat, ce contrat de fiction d'une année. Les rêves, le sommeil... Elle est brouillée toujours par des images diverses ou des métaphores banales.
... des mots, volés, happés, qui résonnent ensuite dans des rires et des sourires, jusqu'à la nuit. J'entends ta voix, toujours. La lune était pleine ou presque, plantée haut dans le ciel, avec cette arrogance des lunes qui savent que l'on ne pourra pas profiter d'elles.