Diégèse  samedi 24 avril 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3767 jours et son auteur est en vie depuis 18220 jours (22 x 5 x 911 jours)
2010

ce qui représente 20,6751% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 24 février 1979
"Plus une forme est reçue comme forme,
c'est le cas de la forme brève, plus nous sommes sollicités,
à tort bien sûr, de lui trouver un autre... un signifié."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens qu'il y a toujours cela, le temps, la mémoire et le souvenir qui est l'alliance toujours indéfinie du temps et de la mémoire dans un scénario imprécis qui tente de donner un signifié à ce qui est définitivement sans aucun sens. Il devient alors évident que sortir de cela, de l'anamnèse et donc de l'écriture anamnésique, c'est trouver un signifiant. Ainsi, pourquoi pas Budapest ?
Je prends le lapsus de Barthes pour un lapsus et je ne cherche pas ce qui aurait pu venir après cet "autre" laissé en suspens, repris et substitué par le mot "signifié". Cet "autre signifié" ou même cet "autre sens" de la forme brève ne peut être que la tentation d'un signifié ésotérique ou mystique. C'est ainsi qu'agissent les formules magiques et parfois même les prières.
Au souvenir de ton image, au souvenir du mouvement et de ta peau, au souvenir pour répéter, pour revenir et pour reprendre, au souvenir défait du désir.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Mais j'avais d'abord surévalué cet effort de mémoire. Le temps s'acharne à me perdre.
Quand le sens disparaît un peu, quand il se cache, je pense à Budapest et cela n'a aucun sens et pourtant cela en a.




Tu sais que j'aurais pu aller avec vous, me glisser dans vos pas, m'enfuir à vos regards, passer aperçu de vous, jusqu'à votre nausée.