Diégèse  mardi 7 décembre 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3994 jours et son auteur est en vie depuis 18447 jours (3 x 11 x 13 x 43 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 12 janvier 1980
"On fantasme d'abord une forme."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Pour celui qui écrit, la fiction est le mode le plus immédiat de la vie, parmi les autres modes de la vie qui sont supposés ne pas être de la fiction. Si j'écris que tu m'embrasses, la phrase sera la même que tu m'embrasses ou non. Pour la phrase, il ne peut y avoir qu'un seul mode, qui est celle que lui donne la langue. Ensuite, pour le reste, pour imaginer que c'est vrai, ce n'est qu'une question de foi.
celui qui "fantasme d'abord une forme", pour Barthes, c'est celui qui veut écrire. Mais il en va en fait de même pour le lecteur. Et je peux plagier Barthes, mimant le lecteur qui va acheter et qui va lire un roman, un poème, une pièce de théâtre... en ajoutant : "fantasme de roman, fantasme de poème, fantasme de théâtre." Ainsi, la lecture, ce ne serait que deux fantasmes, au moins deux fantasmes qui se rencontrent... sur une forme. Le reste, c'est pour passer le temps.
Ce soir j'ouvrirai les yeux et je ne me souviendrai pas de toi, de ton amour, ni de la nuit à ta caresse.





2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
C'est donc la dernière partie de la fiction et la dernière partie du voyage... C'est encore le début de l'histoire...
Les personnages peuvent donc avoir des hallucinations textuelles. Comment les informations, les nouvelles, les bonnes et les mauvaises nouvelles parviennent-elles, finissent-elles par parvenir, rapidement, toujours plus rapidement, aux voyageurs dans les trains, aux voyageurs dans les voitures...

... ce voyage vers le nord, sans arrêts brusque et sans rencontre...  Et puis je pense à toi... Quand tu viendras, quand tu viendras, dénoué de toute solitude, m'embrasser, est-ce que ce sera aussi doux ?