Diégèse  mercredi 17 février 2010 Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3701 jours
et son auteur est en vie depuis 18154 jours (2 x 29 x 313 jours)
2010

ce qui représente 20,3867% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 16 décembre 1978
"Eh bien je dirais que le "technique", ce que j'appelle le "technique" en écriture,
c'est au fond, l'expérience morale et humble de l'écriture."


Ce que je retiens... (des années précédentes)...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait......puis ce que j'écris.
Je retiens le basculement, qu'il y a un basculement du temps qui se produit chaque année dans la moitié du mois de février. C'est la marche vers le printemps qui commence. Les Catholiques le marquent d'ailleurs aujourd'hui par le premier jour de Carême qui s'achève, après quarante jours, par Pâques. Nous sommes donc à quarante jours de Pâques. Ce seront donc quarante jours de Carême, ces quarante prochains jours. Ce seront donc quarante jours pour parfaire ton oubli, et pour parfaire aussi ton souvenir, dans un oxymore pascal.
"L'expérience morale et humble de l'écriture", comme pratique de Carême. Voila ce que je retiens.
Puis c'est le poème qui s'arrête, ce poème continu, ce poème qui continuera et qui recommencera, cette ode, cette louange. C'est le poème qui se love au cœur du mystère, au cœur du silence. C'était ailleurs. C'était doux et brulant. La vie.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il y avait ton souvenir. Il y avait toujours ton souvenir qui était devenu, ce souvenir, peu à peu, la source de tous les souvenirs, le point fixe de tous les souvenirs. Il y a ton souvenir que je voudrais faire venir.
Et puis il y a des instants qui rejoignent le rêve, subreptices, sans que l'on sache ce qui fait que l'on sent ensuite, après ces instants, que l'on sent que l'on est à soi même plus familier et plus connu.
... m'entretenant seulement moi-même et m'examinant plus à fond...
... sa recherche poursuit ton  oubli.
La journée s'est passée dans le manque et dans l'attente déçue.