Diégèse  vendredi premier janvier 2010 Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3654 jours et son auteur est en vie depuis 18107 jours (19 x 953 jours)
2010

ce qui représente 20,1800% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

"Tout cela apparaît comme un matériau répété,
c'est  à dire comme un matériau - ou une activité -
 qui est voué à la répétition et à la lassitude de la répétition."
Roland Barthes - Collège de France - séance du 2 décembre 1978


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que je dois raconter une histoire. En 1978, le 2 décembre, à la reprise de son cours au Collège de France, le premier cours après la mort de sa mère, le premier cours d'après le Deuil, Roland Barthes commence par évoquer, avec Dante, le milieu de la vie pour annoncer ensuite une "vita nuova" dont il dit que pour lui comme pour celui qui écrit, cela ne peut être qu'une nouvelle pratique d'écriture.
Il y a donc, il y aurait donc, plus de dix ans, bien plus de dix ans et même bien plus de 31 ans que je fais la même chose, que je fais toujours la même chose, et que je ne fais rien, et que je ne fais rien d'autre que cela, écrire.
Je ne crois pas devoir, de façon explicite, de cette façon explicite qui fabrique les histoires, devoir, comme Noëmie, puiser dans ma propre fiction pour commencer un texte, pour commencer ce texte, qui n'est jamais et qui ne sera jamais que le texte que je continue, et aussi le texte que je n'ai jamais commencé.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
"Je vais cependant m'éloigner de cette fiction indistincte et puiser dans ma propre fiction"
Comment commencer un texte ? Qu'est-ce qui fait commencer le texte ? Comment atteindre l'équilibre entre ce que je possède, de mots, d'images, de réminiscences, de souvenirs, de culture personnelle ou générale, particulière ou partagée ?
"Car en vérité les peintres, même quand ils s'appliquent à inventer des sirènes et des satyres aux formes les plus insolites, ne peuvent leur attribuer des natures de part en part nouvelles et ne font que mélanger des parties de divers animaux"

Une longue répétition, des redites sur l'amour, qui n'en finissent plus.