Diégèse  dimanche 10 janvier 2010 Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3663 jours et son auteur est en vie depuis 18116 jours (22 x 7 x 647 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 2 décembre 1978
"La nécessité de se donner un nouveau programme, un programme de vita nuova."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que le corps affleure, qu'il ne pourrait se faire oublier. Corps souffrant ou corps désirant, le même corps, qui résiste, qui s'accroche, qui pèse... Le corps est toujours criminel. J'ai lu ce qui est arrivé à Salim Sdiri le vendredi 13 juillet 2007. Cela avait fait la une des journaux, l'annonce des journaux télévisés. Salim Sdiri, à l'entraînement, a reçu un javelot qui a dévié de sa trajectoire. Ainsi, le javelot a-t-il alors retrouvé son usage premier qui est bien de blesser ou de tuer. L'accident, qui est toujours le récit de l'accident, qui n'est jamais que le récit de l'accident, a donc accès au mythe, à la mythologie. Ta rencontre a été accidentelle, ta rencontre a été un accident. Mais ce qui rend cet accident si particulier, c'est que je ne peux pas le raconter, c'est que je ne peux jamais rien en dire. Je me rappelle la lumière, comme on se rappelle une apparition, comme on se souvient des instants qui précèdent un évanouissement. Pendant le moment de l'évanouissement, ce sont les autres, ce sont les spectateurs de la rencontre qui pourraient raconter. Ils ne le font cependant jamais, par discrétion ou par inattention.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je n'avais comme accessoire qu'un livre de Descartes et je n'aurai jamais comme accessoire que ce livre de Descartes. Je n'en dirai plus rien. Pour le plaisir de compter les secondes.
Suis-je tellement attaché au corps et aux sens que je puisse être sans eux ? Jamais, qu'il le sache, le corps ne pourrait se faire oublier. La fièvre a baissé tout le jour. Le sentiment de solitude m'est presque agréable. Ces journées de travail sont blanches et pâles aussi.