Diégèse  vendredi 29 janvier 2010 Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3682 jours et son auteur est en vie depuis 18135 jours (32 x 5 x 13 x 31 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 9 décembre 1978
"Il (ne) faut jamais résumer l'histoire. L'histoire c'est seulement à écrire, et pas à résumer."

I've lost the use of my heart, but I'm still alive. Sade - New single

Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens qu'il est question du cœur et que le cœur est ici évoqué comme organe métaphorique de l'amour, lui qui bat la mesure du temps, les mesures du temps qui passe, ce temps qui passe le temps, gorgé de son propre sang. "Ma mémoire avait perdu l'amour d'Albertine, mais il semble qu'il y ait une mémoire involontaire des membres, pâle et stérile imitation de l'autre, qui vive plus longtemps comme certains animaux ou végétaux inintelligents vivent plus longtemps que l'homme. Les jambes, les bras sont pleins de souvenirs engourdis."
Marcel Proust - au début du Temps retrouvé.
Ce n'est que quand je ferme les yeux que je peux t'imaginer et je fais de toi cette image et je fais de toi l'image de ce corps, l'image de ce visage, l'idée d'un amour, le récit d'un amour qui ne se résumerait dans aucun texte. Mais la rencontre est sans image et le cœur ne connaît rien des images.





2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Mais ce serait insupportable pour qui ?


Parfois mon cœur se rebelle et je ne l'écoute pas. Tu ne sais plus rien de moi qui suis resté.