Diégèse  mercredi 14 juillet 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3848 jours et son auteur est en vie depuis 18301 jours (18301 = nombre premier)
2010

ce qui représente 21,0262% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 1er décembre 1979
"Le désir poignant de la chose absente (pothos),
n'est-ce pas, le désir pénétré de manque."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Pour échapper au temps, pour échapper à la mémoire, pour échapper à la nostalgie et pour échapper à toute référence, pour échapper à la tentation de l'originalité, pour échapper à tout cela, et encore à beaucoup d'autres choses, il y a Venise, il y a toujours Venise.

"Les menteurs étaient comme toujours au pouvoir" Guy Debord
Ton message m'affaiblit et il affaiblit aussi mon écriture, il amenuise ce désir d'écrire car à quoi bon écrire quand aucune phrase, quand aucun texte ne pourra provoquer l'émotion intense que provoquent en moi ces quelques mots et ta voix tranquillement diffuse.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Venise m'a donné l'idée d'un autre cinéma et Venise m'a donné l'idée d'une autre vie et je n'ai toujours pas besoin d'y avoir des souvenirs et Venise ferme les yeux sur mon absence relative de mémoire. Nous y transporterons les utopies et les solitudes bleutées et notre air de Venise, et même un peu d'Orient.
Il y a toujours l'idée du décalage, et aussi l'idée du voyage. Allons enfants de l'utopie. Je ne sais pas le rôle que je joue dans l'univers...