Diégèse  vendredi 25 juin 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3829 jours et son auteur est en vie depuis 18282 jours (2 x 3 x 11 x 277 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 1er décembre 1979
"Autrement dit il y a dissémination du désir et c'est dans cette mesure
qu'il y a appel, échange, une procréation d'autres mots."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Il semble aller de soi que la solitude est propice au souvenir et à la mémoire. Il semble aller de soi que l'on se souvient davantage dans la solitude, mais tout ce qui semble aller de soi est suspect. Seul, je construis des souvenirs et je les modifie à loisir. Et dans une foule, parfois, brusquement, je me souviens. Il a fallu à Proust plus de deux mille pages pour écrire cela.
Barthes évoquant les allers retours entre lecture et écriture puis entre écriture et lecture, évoquant cette sorte de dialogue compétitif entre l'écrivant et les écrivains et le désir d'écrire comme désir de réécrire, "parle de dissémination du désir". C'est donc bien un jeu de séduction, et des plus sensuels, qu'il y a entre la lecture et l'écriture où ce qui se transmet de l'écrivain à l'écrivant, ce n'est pas une histoire, ce n'est pas une pensée, un raisonnement, un personnage, un argument mais bien le désir et avec le désir, le désir d'écrire.
Je prends sans bruit le carnet noir. Je trouve le crayon maintenu dans une gaine élastique noire. Je ne veux pas écrire, je ne sais pas dessiner mais j'écris à défaut de caresser.
Et cherchant combien de pages il faut à la Recherche du temps perdu, je trouve ceci, que Barthes aurait aimé, qu'un logiciel accomplit rapidement et facilement mais qui, dans un livre en papier, serait long et fastidieux à réaliser. Il s'agit du nombre d'occurrences des noms propres dans La Recherche. C'est bien étonnant qu'Albertine soit deux fois plus citée que la Verdurin. Et cela tend à prouver qu'elle est bien le personnage principal.
Albertine 2386 occurrences
Guermantes 1761
Swann 1654
mère 1395 + maman 215
Charlus 1291
Verdurin 1151
Françoise 795
Balbec (lieu) 777
Gilberte 705
Odette 701
Paris (lieu) 622
Morel 511
Bloch 487
Combray (lieu) 429
Aimé 410
Cambremer 400
Villeparisis 393
Andrée 390
Cottard 372
Brichot 312
Vinteuil 306
Norpois 306
Bergotte 304
Elstir 297
Jupien 222
Rachel 175
Legrandin 161
Stermaria 70
Gisèle 47


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Qu'est-ce qui se passe encore dans le monde aujourd'hui dont il faudrait se souvenir, se souvenir vraiment, se souvenir durablement ? Je ne sais pas ce qu'est la fatigue.
Ce que nous ne savons pas, ce que je ne sais pas, c'est ce qui va modifier la scène... ... une douleur qui regarde l'été.


... je regardais perplexe ce rôle de composition qui n'a tenu que quelques semaines, une demi-saison. Je crois que le besoin de solitude est plus fort, plus grand, plus impératif.