Diégèse  samedi premier mai 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3774 jours et son auteur est en vie depuis 18227 jours (11 x 1657 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 3 mars 1979
"Eh bien , je dirais que mes notations, pour moi,
ce seraient les très petites nouvelles, bien sûr, les très petites nouvelles,
qui me sont à moi sensationnelles,
et que je veux rappeler à même la vie."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que je retrouve, par périodes, périodiquement, par périodes périodiques, comme aurait pu l'écrire Péguy, je retrouve ainsi l'envie, qui est à peine une envie, qui est un fantasme, voire un fantasme d'envie, je retrouve ainsi l'idée vague et informulée d'écrire autre chose. Cependant, comme ne me vient jamais à l'esprit la possibilité d'écrire autrement, il n'y a aucune chance que j'écrive autre chose. Et d'ailleurs il suffit du temps pour l'écrire pour que je n'en ai plus envie et que je ne sache même plus de quoi il pourrait bien s'agir.
Quelles seraient, pour moi, ces très petites nouvelles, ces scoops personnels, dit ailleurs Barthes, que je pourrais noter, et que pouvant noter, dès lors, je devrais noter ? Il est en partie là, le mystère de la notation, et ainsi, une part du mystère de l'écriture. Ce que je dois noter est imprévisible et pourtant, lorsque cela se produit, il n'y a aucun doute, que c'est ça, que c'est bien ça, comme si l'acte de noter procédait d'un ordre différent, répondant à un projet encore dissimulé à mon entendement.
C'est évidemment une façon optimiste et un peu prétentieuse de considérer la notation de quelques mots, l'écriture de quelques phrases et je note sans doute, seulement, ce qui, l'espace d'un instant, s'aligne parfaitement avec ma névrose.
J'avais avec toi des jours d'insouciance. J'abandonnais ma folie pour le rire, le rêve de la nuit pour le rêve du jour.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Mais il n'y a pas que le texte.
Je veux m'extraire des matériaux qui viennent, qui reviennent des années précédentes et d'une posture néo romantique d'amours déçues, d'attentes déçues et d'interrogations sur le temps qui passe et sur la vie qui passe et sur le vieillissement et sur toutes ces choses qui emplissent la littérature, toutes ces choses qui cherchent désespérément l'intérêt du lecteur, l'intérêt par la compassion, la compassion par l'identification.
... de Dieu au contraire je juge qu'il est infini en acte... (Descartes)
Je voulais t'attendre... Nous étions allés dans un village affublé d'une église trop grande et nous avons suivi le cours de la rivière, regardant sans grande envie des barges amarrées sur lesquelles des touristes pouvaient venir déjeuner sous des parasols à peine chauffés par le soleil trop frais.