Diégèse  mercredi 5 mai 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3778 jours et son auteur est en vie depuis 18231 jours (3 x 59 x 103 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 3 mars 1979
"Je ne puis parler ici que de ma pratique personnelle.
J'ai une pratique déjà ancienne du petit carnet."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que le texte est sujet au désenchantement comme peuvent l'être aussi les personnages du texte. Il y aurait donc coïncidence du désenchantement du texte et du désenchantement des personnages.
Il n'en est malheureusement pas de même pour la joie.
Je remarque que pour celui qui veut écrire le désir d'écrire, la pratique du petit carnet n'est pas tombée en désuétude. Il en est différents modèles disponibles et notamment des carnets de moleskine, référencés pour l'écriture et vendus sous plusieurs formes et formats. La notation électronique ne semble pratiquée que sous une forme interactive mais rien n'indique qu'elle entre dans le champ de l'écriture. Elle se situe plutôt dans celui du message. Or, écrire, ce n'est pas envoyer des messages.
Je te suis. Ton corps s'efface dans la ville qui détourne mon regard et mes sens. J'entends le bruit qui t'emporte et je ne t'entends pas.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Le rôle de chacun était défini mais le texte s'écrirait au jour le jour. Je ne sais plus que faire.
Et puis sur la scène il n'y a rien.
... je me serais en effet donné toutes les perfections dont il y a en moi quelque idée...
Je vais attendre tes caresses puisque le temps se dérobe à l'amour... Je ne sais plus quelle est la couleur de tes yeux et si même je l'ai jamais su. ... tu es déjà dans la mort du désir...