Diégèse  jeudi 13 mai 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3786 jours et son auteur est en vie depuis 18239 jours (13 x 23 x 61 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 10 mars 1979
"Non l'épiphanie joycienne, ce n'est pas l'apparition d'un Dieu,
c'est, je cite, la soudaine révélation de la quiddité d'une chose.
Quiddité - Q.U.I.2D.I.T.É ; en anglais whatness."


Ce que je retiens... (des années précédentes)...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait......puis ce que j'écris.
Je retiens que l'écriture comme mise en scène du langage est tout à la fois ce qui comble le manque, décrit le manque et qui, tout autant, suscite le manque. L'écriture est ainsi ce trop qui fait toujours défaut.
Ainsi, l'épiphanie de l'écriture, la forme brève, serait la manifestation de "l'un" de Plotin, le moment bref, fulgurant, où l'écriture atteint sa cible, le moment où elle fait "tilt" aurait encore dit Barthes. C'est ce moment dont on dira que ce n'est pas la nuit.
Je construis un paysage. J'y installe ton souvenir. Du paysage et du souvenir je fais une scène puis un texte. Ce texte.





2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Le temps passait entièrement dans la parole et quand c'était le silence, c'était encore la parole. Tu expérimentes le doute sans douter vraiment.
On dira que ce n'est pas la nuit.


Je pense à tes derniers messages, la rencontre que tu m'annonces, ce départ.