Diégèse  jeudi 20 mai 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3793 jours et son auteur est en vie depuis 18246 jours (2 x 3 x 3041 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 10 mars 1979
"Premièrement, la découverte par Proust d'une manière juste
de dire "je", c'est à dire la découverte d'un ton, finalement."


Ce que je retiens... (des années précédentes)...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait......puis ce que j'écris.
Je retiens qu'il faudrait trouver un ton nouveau et que, pour trouver ce ton nouveau, il faudrait accepter de changer de ton ou de tonalité. Mais dans ce changement-là, il y a le risque, peut-être fantasmatique, de ne plus écrire. Ce risque n'est pas de ne plus "savoir écrire", car cela, ce n'est pas un risque puisque chaque jour, en écrivant, je fais l'expérience de ne pas "savoir écrire".
Barthes, ce dix mars 1979, dernier cours de cette année universitaire, sans doute un peu pressé par le temps et cette angoisse particulière de ne pas avoir tout dit, et donc de ne pas avoir dit, explique en quatre points ce qui fait que le passage de Proust de la forme brève à la forme longue de La Recherche a "marché". Quatre points lumineux qui chacun, sont comme des haïkus structuraux.
Puis cela se précise et persiste. Le chemin des jardins le long de la rivière donne son nom et ce sont les jardins de l'Oronte.




2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Nous parlions parfois de philosophie... Ce sont nos parents qui nous ont donné l'idée de l'unité de notre être.
Je te montrerai les portes dérobées.


Je te cherchais. ... dans les temps amusés où nous chantions des chansons d'amour sans y croire un seul mot.