Diégèse  mardi 9 mars 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3721 jours et son auteur est en vie depuis 18174 jours (2 x 3 x 13 x 233 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 20 janvier 1979
"Baudelaire écrit par exemple : ceux qui savent s'observer eux-mêmes
ont eu parfois à noter dans l'observatoire de leur pensée de belles saisons,
d'heureuses journées, de délicieuses minutes."

"La nuit en août l'été, c'est parfait, mais à Paris la journée,
c'est strictement impossible."
Françoise Sagan parlant de sa Ferrari en 1967.
Citation extraite de l'émission de Jean-Noël Jeanneney
"Concordance des temps" du 12 septembre 2009


Ce que je retiens... (des années précédentes)...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait......puis ce que j'écris.
Je retiens qu'il y a cette idée, qu'il y a ce fantasme, que la vie pourrait changer, qu'elle pourrait être différente et qu'il suffirait pour cela de changer de décor et qu'un autre décor, qu'un décor de campagne, qu'un décor de montagne ou de mer, suffirait à changer la vieEt ce fantasme, ce fantasme fantasmé, ce fantasme fantasmatique ne s'actualise évidemment jamais et la vie n'est jamais changée car la vie ne change pas et l'on n'en finit pas avec la tristesse.
J'ai entendu Françoise Sagan parler de la vitesse et du bonheur de conduire sa Ferrari, la nuit, parfois, l'été, dans Paris et j'ai pensé qu'il s'agissait là "d'heureuses minutes" comme Baudelaire aurait pu les nommer.
Il y avait le jaune des genêts en cortège tout au long du chemin. Il y avait le temps qui s'était fait léger, qui s'était adouci, qui s'adoucissait au jaune des genêts. Il y avait le temps qui venait à notre rencontre, le temps qui venait vers toi, plus implacable que le temps.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je n'en finirai pas avec toi comme je n'en finirai pas avec ma tristesse. Nous pourrions juste visiter la ville.
... ce qui fait signe distinctif, ce qui fait que parfois des femmes et des hommes l'ont choisi, l'ont choisi comme ami, comme amant, comme partenaire, comme ennemi, comme fantasme, ce sont les veines de son cou, ce sont ces veines-là, ces veines que nous appellerons les veines inaugurales.




Je voudrais un coin de campagne et m'asseoir sur le biais d'une nappe...