Diégèse
 vendredi 26 mars 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3738 jours et son auteur est en vie depuis 18191 jours (18191 = nombre premier)
2010

ce qui représente 20,5486% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 27 janvier 1979
"La poésie, en particulier, serait, disons, la pratique de la subtilité dans un monde barbare."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que le jour porte avec lui l'impossibilité, qui serait davantage une incapacité, cette incapacité à faire, qui est toujours une incapacité à écrire, et qui serait peut-être, en particulier, une incapacité à écrire le poème.
Je retiens que Barthes rejoint Pasolini dans le jugement de la société de consommation, qui est déjà société de communication, comme société barbare, "néo-fasciste", dit Pasolini, à laquelle seuls le poème et la poésie peuvent valablement s'opposer.
Je devrais rester là, confondu pour toujours au récit de mon amour, confondu, silencieux, sans mémoire, et pourtant lié à la mémoire du monde, intimement mêlé à la mémoire du monde.







2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je ne peux pas être un personnage qui écrit une fiction du même ordre diégétique que celui qui l'institue comme personnage.


... et il est impossible que de la chaleur soit introduite dans un sujet qui n'était pas chaud avant, sinon par une chose qui soit d'un ordre au moins aussi parfait que de la chaleur, et ainsi tout le reste... (Descartes)
... comme une réconciliation bleue. J'attends le temps doux du printemps, doutant presque qu'il vienne encore.