Diégèse  jeudi 4 novembre 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3961 jours (17 x 233 jours) et son auteur est en vie depuis 18414 jours (2 x 33 x 11 x 31 jours)
2010

ce qui représente 21,5108% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 5 janvier 1980
"Donc, l'idée de livre chez lui, c'est comme un fantasme de contraste
par rapport à ce qu'il a fait." (à propos de Mallarmé)


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
L'allégorie a donné depuis les confins de la littérature des personnalités différentes aux mois de l'année. C'est ainsi que le mois de mai est le joli mois de mai. Novembre a toujours été affublé de manteaux gris flottant dans un vent glacial. La silhouette de novembre approche dans l'allégorie populaire, historique, celle de la mort, la faucheuse. Le signifiant de novembre alourdi par des siècles de dictons et d'images de calendriers pèse sur le signifié d'un mois qui n'est pas pire que les autres mois. Il faudrait lancer la mode de tomber amoureux au mois de novembre et faire alors de ce mois le mois des amoureux blottis l'un contre l'autre et cachés des jours entiers sous des édredons en nuage.
Mallarmé fantasmait le livre total comme contraste avec son œuvre. Il a écrit la formule de ce livre total et l'ayant écrite il a fait le livre qu'il devait faire. Mon fantasme d'œuvre, c'est le roman "à l'eau de rose", le scénario de film pornographique, la chanson de variété, surtout la chanson de variété, forme aboutie qui se retrouve fredonnée par des lèvres inconnues. Mais je ne sais pas écrire de chansons.
Et quand tu étais une saison tu étais pour chaque saison le jour de pluie, le jour de vent.




2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Cependant, j'oublie le froid... Le froid et la chaleur ne sont que des sensations...
... personne ou presque ne compte vraiment les jours...
... car c'est un fait que de ces perceptions des sens, qui n'ont été proprement données par la nature que pour signifier à l'esprit ce qui est bon ou mauvais (Descartes)
... m'engageant dans novembre, dans un hiver inéluctable. Ce serait donc chaque année la même chose... Je t'embrasserai dans mes rêves, si j'arrive à dormir.