Diégèse  samedi 9 octobre 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3935 jours et son auteur est en vie depuis 18388 jours (22 x 4597 jours)
2010

ce qui représente 21,3998% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 15 décembre 1979
"Le récit amène le poème;
et le poème se couronne rétroactivement
de l'exposé rhétorique de sa composition
c'est à dire Dante dit comment il a construit le poème."


Ce que je retiens... (des années précédentes)...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait......puis ce que j'écris.
Je retiens que je rejoins parfois en moi des lieux, qui sont toujours les mêmes et qui sont toujours indéfinissables, qui ne sont pas des lieux de souvenirs, qui ne sont pas des lieux de fantasme, qui se situent dans le lobe droit de mon cerveau et qui sont certainement, les lieux de l'imaginaire. Ce sont ces lieux de l'imaginaire qui, à travers les âges, ont pu faire croire au spiritisme, à la métempsychose, aux revenants. Ce sont sans doute des lieux composites fabriqués par l'inconscient à partir de bouts de lieux, de bouts de rêves, quelques fictions.  De ces lieux, je ne sais rien de précis, sauf le léger malaise qui vient quand je les rencontre.
L'œuvre de Dante qu'évoque Barthes, c'est Béatrice. Assumant dans sa Préparation du roman, une réflexion sur le genre, alors que ses rapports avec l'avant-garde se distendent, Barthes plonge dans la culture classique et montre s'il en était besoin, que la question du genre est en littérature, d'emblée posée, d'emblée irrésolue. Et je ne suis ni Dante, ni Barthes, mais ce que j'écris ici, c'est bien un récit qui "amène le poème".
Et si je rejoins Dante et Virgile aux enfers, je ne regarderai rien, je ne verrai personne, je ne marcherai pas, je n'avancerai pas ni ne reculerai, je penserai à toi.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Quand les personnages quittent le texte, ils ne peuvent même pas se réfugier dans les images. Je vous laisse à vos réflexions sans désir véritable. Est-ce que les personnages sont des choses qui pensent ?
... en même temps je ne remarque absolument rien d'autre qui appartienne à ma nature ou essence si ce n'est seulement que je suis une chose qui pense... (Descartes)
... et la fumée qui grésille, sans aucun sentiment.
Nous avons mesuré nos vies à l'aune de cet amour naissant et nous nous sommes aimés.