Diégèse  mercredi 13 octobre 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3939 jours et son auteur est en vie depuis 18392 jours (23 x 112 x 19 jours)
2010




hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 15 décembre 1979
"Et moi j'imagine un classique moderne dont le "je" serait triché, incertain et triché."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que je me pose souvent la question de combien écrire, qui est la question de la quantité d'écriture. Si je regarde ce que j'ai écrit les jours précédents, je remarque que j'écris plus ou moins toujours la même quantité de mots, qui utilisent toujours plus ou moins la même place dans les cases du tableau que j'ai formé pour séparer les différents textes. Mais quelle est-elle cette question de la quantité d'écriture ? Elle est celle, enfantine, du travail fait, de la rédaction, qu'il ne fallait pas faire trop courte pour ne pas montrer au professeur que l'on trouvait le sujet et l'exercice indigents. Elle est aussi une réponse plastique, une certaine quantité de gris sur la page, équilibré, plus ou moins équilibré. Il y a enfin le souci, fantasmatique, de produire assez de texte pour avoir assez de matériels les années suivantes, où il faudra encore que j'écrive assez de texte.
Dans son cours au Collège de France, quand Barthes utilise le mot "jeu", il précise qu'il s'agit bien du mot "jeu" et pas du pronom, et il l'épelle. Ici, il ne le fait pas, sans doute par le contexte rend la phrase évidente, ou encore parce qu'il l'a fait juste avant. Cependant, cette œuvre "critique moderne" qu'il appelle de ses vœux est aussi une œuvre où le "je" serait triché, incertain et triché. Mais ce serait alors toute œuvre qui pour l'un des personnages utilise la première personne du singulier.
Et si tu venais vers moi, que je ne te reconnaisse pas, et que je te reconnaisse soudain, et que la place et que les rues et que le ciel même continuent de ne rien reconnaître et de ne rien connaître de ce moment où je te reconnais enfin.



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Certains écrivains ne sont pas auteurs et pour les auteurs les plus grands, écrire est de surcroît. Certes, il n'y a personne dans le texte mais le texte continue...
Alors, il suffit juste d'écrire moins, de comprimer, de compresser le texte, pour aller vite, puisqu'il faut aller vite.
... mais je ne pourrais en (la faculté de sentir) avoir aucun usage s'il n'existait aussi, en moi ou en autre chose, une certaine faculté active de produire ou causer ces idées. Descartes
Et je veux revoir ton sourire et je veux revoir ton sourire et je veux revoir ton sourire. ... et je m'endormais seul et avec tant d'envie de toi qu'il ne me restait rien.