Diégèse  mercredi premier septembre 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3897 jours et son auteur est en vie depuis 18350 jours (2 x 52 x 367 jours)
2010

et représente 21,2371% de la vie de son auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 8 décembre 1979
"Actif le sujet effectue un point c'est tout. Moyen, il effectue mais en s'affectant lui-même."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que l'automne annoncé par le passage au mois de septembre, qui devrait être le mois des retours est le mois du désir de départ. C'est en septembre qu'il faudrait partir sur les routes de l'Est et parvenir à Ankara avant les premières neiges, pour les premières neiges.
"Moyen le sujet effectue en s'affectant lui-même" dit Barthes, ce qui ne peut se comprendre en dehors du développement de son cours, pendant lequel il aborde la généalogie grammaticale des langues indo-européennes. Barthes explique ce qu'est, aux côtés des voies passive et active, la voie moyenne qui indique que le sujet effectue l'action pour son propre compte en dans son propre intérêt. L'exemple le plus souvent cité est celui du verbe qui signifie "sacrifier" en grec et qui connaît des flexions différentes dès lors qu'il s'agit de sacrifier aux Dieux pour soi (θύομαι) ou de sacrifier pour son maître.
J'écris - voie moyenne - ce serait quoi ? Ce serait sans doute cela, écrire ni pour soi ni pour les autres. Écrire confidentiellement et publiquement. Écrire toujours la même chose, de la même façon mais différemment. Et surtout, faire que cette écriture désormais soit un élément attributif de son auteur, comme son bras, sa jambe, son nom. Ce serait cela la voie moyenne du verbe "écrire".
En ton absence, je détaillerai patiemment ton image et je l'assemblerai en paysage, en saison jusqu'à la vie même.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Le voyage n'a pas vraiment commencé. On ne choisit jamais ce que l'on représente, et surtout pas sa propre métaphore.
Je voudrais parfois être un personnage qui rêve.
De quel point de vue se placer pour dire que c'est faux, quand l'existence elle-même est à peine plus certaine que la non-existence ?
Je dois m'éloigner davantage. ... ces jours courts et ces nuits sans passion. ... leurs yeux qui ne fixent rien, qui ne fixent jamais le regard, qui s'enfuient, qui sont déjà partis.