Diégèse  jeudi 9 septembre 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3905 jours et son auteur est en vie depuis 18358 jours (2 x 7 x 137 jours)
2010

ce qui représente 21,2714% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 8 décembre 1979
"Vous savez que "rhapsodique" en grec, ράβω, veut dire "coudre",
c'est donc ce qui est cousu, ce sont des pièces qui sont cousues ensemble"


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens toujours la même chose, qui est que les personnages des fictions n'ont pas moins de réalité que les personnes dont on dit qu'elles ne sont pas des personnages et qui pourtant, pour chacun d'entre nous, ne sont rien d'autre que les protagonistes d'une ou de plusieurs histoires. En cela, que je ne crois pas vraiment, que je ne crois pas tout à fait, je suis presque cartésien, considérant mes semblables un peu comme des automates.
Si "La Recherche" est une rhapsodie, une moire dira Barthes après Proust, ce travail que je fais ici chaque jour est d'une autre nature. Il s'agirait plutôt de la boite à couture où l'on trouve des boutons oubliés, des fils abandonnés, de la poussière, quelques aiguilles et des paquets de laine emmêlées.
En ton absence, chaque jour sera le jour de ton absence et chaque nuit sera la nuit de ton absence. Chaque jour, chaque nuit, sans aucune cesse, sans aucun oubli, dans ce vide, dans ce creux, comme cette destination oubliée.



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Les souvenirs fatiguent. Nous ne sommes pas vraiment partie de l'humanité.
... nous sommes une abstraction que nous pouvons imaginer.


J'ai laissé le jour devenir nuit, ne remarquant plus rien, que la route ouverte. Je connais par cœur les règles de cette syntaxe de souffrance, qui tonne, qui dérange et qui grince, dans le soir, mélangée, dans le corset de ces attentes, dans ces angoisses qui tournoient, qui déchantent, ahuries. ... la grammaire de mon corps, celle de mon identité, celle de mes verbes irréguliers, de mes accords avant le sujet, si et seulement si.