Diégèse  dimanche 26 septembre 2010
Le texte en continu

ce travail est commencé depuis 3922 jours et son auteur est en vie depuis 18375 jours (3 x 53 x 72 jours)
2010

ce qui représente 21,3442% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

Roland Barthes - Collège de France - séance du 15 décembre 1979
"L'écriture est vécue comme une sécheresse."


Ce que je retiens... (des années précédentes) ...et ce que j'ai lu, vu ou entendu... et ce que ça fait... ...puis ce que j'écris.
Je retiens que les textes des années précédentes fonctionnent parfois en modules autonomes qu'il est difficile, dès lors, de lier. Cela signifie que leurs liens sont plus intimes que la seule couche linguistique, qu'ils sont ontologiquement liés au delà du langage, au-delà du support, parfois seulement par ce symbole de moi, mon nom.
Pourquoi, avec Barthes, l'écriture serait-elle "vécue comme une sécheresse" ? Parce qu'écrire est aussi sensuel, aussi gratifiant, aussi émouvant que de faire le ménage. Et il y a de grandes satisfactions à faire le ménage.
En ton absence, je ne t'écrirai pas mais j'écrirai pour toi.





2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Si je m'arrête un instant, rien n'est jamais dernier, tout est toujours premier. Il faut faire attention de ne pas se perdre quand il y a en soi, en permanence, cette envie de partir et de repartir.





J'ai porté une touche graphique, me dessinant moi même comme un homme en chemise jaune dans la ville de murailles.