Diégèse  mercredi 3 août 2011



ce travail est commencé depuis 4233 jours et son auteur est en vie depuis 18686 jours (2 x 9343 jours)
2011

ce qui représente 22,6533% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




La flatterie est une fausse monnaie qui n'a de cours que par notre vanité.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Noëmie
Les chansons sont les supports de mes rêveries depuis l'adolescence. Elles décrivent toujours un monde autre, où le corps n'est jamais loin de l'âme et où les sentiments prennent un relief particulier et fugace.




Le spectateur japonais comprend plus rapidement que moi que les deux amoureux traversent le Japon du Nord au Sud et du Sud au Nord pour se retrouver. Il peut même repérer l'itinéraire grâce aux images furtives des infrastructures et connaître le temple devant lequel les amoureux se retrouvent.
Cette course éperdue à travers le pays, métaphore de la rencontre amoureuse est élégante, sinon touchante.

Quelle est alors la métaphore du feu d'artifice final ?

Celle de l'acte sexuel ?
Celle du spermatozoïde fécondant l'ovule ?

Cela se pourrait s'il ne s'agissait pas d'une publicité pour un préservatif. Les boules lumineuses ressemblent alors, dramatiquement, à la représentation du virus du sida. On ne sait plus si le garçon rit ou pleure, si la jeune fille l'étreint ou le console.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je ne veux plus participer au désordre du monde en ajoutant de la fiction à de la fiction. Je ne sais pas encore.
Il me semble qu'il s'agissait d'une chanson et de cette chanson, je connais désormais l'air, l'air de musique, la musique.
Je ne sais que trop ce dont je me souviens du temps où j'étais le plus fortement attaché aux objets des sens...
Je suis seul encore.
J'avais rêvé de toi et dans le rêve, c'était bien l'amour qui revenait...









2010









Désormais l'été est associé aux vacances et les vacances à la consommation de l'été comme marchandise aux multiples produits dérivés.